Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Dec

LE MONDE D'HIER / JERASH

Publié par Clara MARIANI-ESTEVE  - Catégories :  #LE MONDE D'HIER

LE MONDE D'HIER / JERASH

JERASH

JORDANIE

Jerash -la Gerasa romaine- a été fondée au IIIe siècle avant J.C et a connu son apogée aux IIe et IIIe siècle de notre ère sous les Romains. Avant que les invasions perses et arabes (VIIè s.) puis une série de tremblements de terre ne la ruinent, la ville avait été élevée au rang d’évêché par Byzance.

Les premières fouilles datent de 1925. Elles ont permis la mise au jour de l'un des plus beaux exemples d'urbanisme provincial romain du Proche-Orient.

En raison de la tenue, chaque semaine et depuis des centaines d'années, d'un marché sur la place centrale, le site ne peut être classé par l'UNESCO.

L'arc de triomphe qui conduit à l'entrée de Jerash a été érigé en l'honneur de l'empereur Hadrien...

L'arc de triomphe qui conduit à l'entrée de Jerash a été érigé en l'honneur de l'empereur Hadrien...

...qui visita la ville en 129.

...qui visita la ville en 129.

L'hippodrome est l'un des plus petits connus: seuls 10 chars pouvaient y concourir.

L'hippodrome est l'un des plus petits connus: seuls 10 chars pouvaient y concourir.

La place pincipale, esplanade sacrée au centre de laquelle était un autel, a la forme d'une éllipse...

La place pincipale, esplanade sacrée au centre de laquelle était un autel, a la forme d'une éllipse...

...et son sol est pavé, chose très rare, de pierres concentriques.

...et son sol est pavé, chose très rare, de pierres concentriques.

Les colonnes ioniques (et leurs chapiteaux) qui bordent la place lui donnent un côté théatral.

Les colonnes ioniques (et leurs chapiteaux) qui bordent la place lui donnent un côté théatral.

Le temple d'Artémis (IIè s.)...

Le temple d'Artémis (IIè s.)...

et ses colonnes corinthiennes.

et ses colonnes corinthiennes.

Colonnes du temple d'Arthémis.

Colonnes du temple d'Arthémis.

Colonnes du temple d'Arthémis.

Colonnes du temple d'Arthémis.

Long de 800m, le "cardo maximus" était la rue principale de la ville. Il y subiste des ornières creusées par les chars.

Long de 800m, le "cardo maximus" était la rue principale de la ville. Il y subiste des ornières creusées par les chars.

Le nymphée (IIè s.)

Le nymphée (IIè s.)

Commenter cet article

philae 02/12/2014 17:36

superbe

À propos

Le monde est un voyage... Le blog photos de Clara Mariani-Esteve